Arme blanche

Parmi les symboles fréquemment rencontrés dans les rêves, on trouve l’arme blanche. Nous verrons pourquoi à la fin de cette définition.

L’arme blanche (couteau, sabre, hache, épée, dague, poignard, flèche, etc.) sert à se défendre ou à attaquer. Pour l’animer, nous devons utiliser notre corps. Elle pourra être utilisée soit directement par le corps, soit pas le biais d’un mécanisme, à l’instar de la flèche qui nécessite un arc, et la baïonnette un fusil. Ainsi, en général, elle constitue le prolongement de notre corps.

Elle vise à provoquer des blessures corporelles directes. En général, il s’agit d’une arme de proximité. La baïonnette était l’arme de combat rapproché de l’infanterie. Le sabre, le katana, l’arme des samouraïs du Japon traditionnel. Un magnifique roman initiatique de Eiji Yoshikawa relate les aventures de Musashi (célèbre bretteur, philosophe et enseignant) et sa philosophie à travers sa relation à son sabre (Musashi écrit par Eiji Yoshikawa, traduit en français en deux tomes : La Pierre et le Sabre et La Parfaite Lumière, J’ai lu, coll. « Littérature »).

Le maniement efficace d’une arme blanche nécessite un minimum de technique. Vous avez peut-être en mémoire la Botte de Nevers ? Celle du chevalier Lagardère dans Le Bossu, roman de Paul Féval. Certains ont fait de ce maniement, un art à part entière. L’arme blanche est considérée comme désuète aujourd’hui, par rapport à l’arme à feu, perçue comme plus efficace. En effet, avec une arme à feu, on vise l’importance des dégâts tout en gardant une distance défensive plus que la technique pure. Cet aspect technique, érigé en art par certains, pourrait renvoyer dans les rêves à l’expression d’une compétence initiatique : savoir défendre sa vie, sans volonté d’agression et le faire avec brio, avec panache.

L’arme blanche évoque le meurtre à l’ancienne, les cauchemars ou les films d’horreur. En effet, l’agonie est plus lente qu’avec les armes à feu. Il y a un aspect visuel de l’agonie… Une mise en scène du combat. Sans compter la symbolique sexuelle du maniement de l’arme comme prolongement (phallique) du corps.

Le  folklore médiéval et l’heroic fantasy ont produit des armes blanches légendaires. Telle Excalibur qui symbolise le pouvoir et l’appartenance à une lignée. L’épée de Charlemagne, Joyeuse, celle de Roland, Durandal, celle de l’Empereur du Japon, Kusanagi no tsurugi, etc. Toutes sont la preuve du pouvoir et de la protection divine de celui auquel elle appartient.

Et dans vos rêves alors ? Peur d’être blessé et abîmé physiquement, visuellement ? La peau est abîmée par une arme blanche. Comme une enveloppe se déchire. Or, votre peau est ce qui vous protège du monde extérieur. Lorsque vous êtes blessé par arme blanche dans votre rêve, et que votre peau est ouverte, que vous avez une blessure, il peut s’agir d’une peur que vos limites ne soient plus respectées par autrui. Cela peut aussi représenter votre peur de ne pas pouvoir vous protéger face à un évènement ou quelqu’un. Il se peut également que vous ayez peur que vos émotions ne soient plus contenues. Qu’elles se « répandent » à l’extérieur de vous. Si vous saignez beaucoup, il se peut que vous ayez peur que l’expression de vos émotions vous coûte votre vie (amoureuse, amicale, sociale…). Si vos viscères sortent à l’extérieur, c’est votre courage qui vous abandonne… S’il s’agit de votre cerveau, c’est plutôt votre capacité à réfléchir qui s’en va.

Si vous rêvez de scarification, cela pourrait représenter une « vérification » que vous existez bien face au monde qui vous entoure. Vous cherchez où sont vos limites. Quelle est votre identité ? Quelle est la différence entre vous et les autres ? Qui êtes vous ?

Les armes blanches sont parfois associées à une symbolique sexuelle dans les rêves. En effet, si l’épée de votre rêve est magique, elle évoque votre puissance sexuelle. Elle se déploie quand vous en éprouvez le désir (de puissance, de conquête, etc.) et se range dans son fourreau protecteur lorsqu’elle n’est pas utilisée.

Nous rencontrons souvent des armes blanches dans nos rêves car nous y mettons souvent en scène  des situations de défense ou d’attaque.  La raison en est simple.

D’une part, nos rêves caricaturent nos émotions, comme pour en prouver l’intensité. Ainsi nous allons nous représenter un personnage avec une arme pour signifier qu’il nous met mal à l’aise.  Ou bien, nous vivons son attitude ou son discours comme dangereux, par exemple. C’est ce qui arrive quand nous sommes fatigués et que nous supportons moins bien ce qui, d’habitude, passe comme une lettre à la poste.  Votre belle mère vous a dit quelque chose qui ne vous a pas plu le week-end dernier ?  Votre meilleure amie vous a jugée ou vous a trahie ? Et voilà qu’elles tentent de vous poignarder dans votre rêve. Dans le dos, s’il s’agit d’une trahison !

D’autre part, ils sont souvent déclenchés par des situations primaires qui concernent notre sécurité psychique, puisqu’ils permettent son rééquilibrage. Ainsi, nous rêvons souvent que nous nous défendons ou que nous attaquons (selon nos impératifs diurnes et notre personnalité). Il nous arrive de défendre notre vie contre un ennemi représenté par un être humain sans visage connu de nous, qui représente simplement notre propre peur face à une situation.

Vous rêvez d’arme blanche et des conséquences de son utilisation ? Vous rêvez de combats ? Vous êtes peut-être en train d’élaborer le prochain polar que vous allez écrire ! Votre créativité est dans vos rêves, ne l’oubliez pas !

Partagez cet article sur vos réseaux !

Retour en haut