Compulsion névrotique

Lorsque nous tentons de régler nos problèmes toujours de la même façon, quelles que soient les circonstances et sans succès, nous répétons un comportement inadapté à la situation. Il s’agit d’une compulsion névrotique. Par exemple, vous vous mettez en colère à chaque fois que quelqu’un émet un avis différent du votre, quel qu’il soit. Cela ne règle pas le problème mais vous persistez à le faire sans même vous en rendre compte, la plupart du temps. C’est comme si l’on appuyait sur votre « bouton rouge », celui qui vous fait sortir de vos gonds et répéter la même réaction.

Dans ces situations, notre réaction n’est plus juste car elle s’est chronicisée dans cette forme. En effet, la compulsion névrotique se met en place à partir d’un ou plusieurs évènements qui ont générés une souffrance ou une frustration importantes. A ce moment-là, nous n’avions pas les ressources psychiques nécessaires pour les surmonter. Depuis, nous répétons de manière inconsciente, le mode réactionnel d’alors. Il s’agit d’une fixation.

Cette répétition est le signe d’un désir de dépasser la souffrance ou la frustration provoquées par la situation présente, en écho avec la ou les situations d’origines. Mais elle est aussi le signe d’une incapacité à le faire. D’où une frustration additionnelle. Rendre conscient cela pour trouver d’autres modes de réaction permet de pouvoir travailler à le dépasser.

On parle de compulsion car c’est une pulsion répétitive, systématique, incoercible et contraignante. Elle est dite névrotique car inadaptée à son contexte.

 

Partagez cet article sur vos réseaux !

Retour en haut