Hôtel

Un hôtel est comme une maison temporaire. On y retrouve toutes les fonctionnalités de la maison (manger, dormir, se laver, socialiser) mais leur gestion est déléguée au personnel de l’hôtel, ce qui nous donne une plus grande disponibilité pour nous consacrer à un objectif bien précis (tourisme, travail, etc.).

C’est en général un endroit confortable mais il ne reflète pas notre personnalité puisque la décoration est également déléguée au propriétaire de l’hôtel.

En terme d’interprétation, ce symbole doit être évalué par rapport à celui de la maison. Or, la maison est une représentation de soi. Ainsi, l’hôtel symbolise un stade transitoire de notre évolution ou bien de notre conception d’une situation ou d’un problème donné qui nous  forcerait à sortir de notre zone de confort. Pour en retrouver une autre.

L’hôtel, en tant que maison temporaire, est coûteux en énergie. De la même manière, c’est un état coûteux en énergie psychique. On peut alors se demander si un équilibre plus pérenne ne pourrait être trouvé face à la situation de votre contexte onirogéne. On peut également se demander, sur un plan plus profond, quel stade de notre développement personnel nous sommes en train de dépasser et comment stabiliser un nouvel équilibre.

Pour certains, il s’agit d’un mode de vie. A l’instar de F.F. Coppola, le père de Sofia Coppola dans Somewhere ou des protagonistes de Lost in Translation. Dans ce cas, l’hôtel est souvent un lieu luxueux, où l’on délègue à d’autres les corvées du quotidien. Rêvons-nous de sortir d’un quotidien de contraintes ?

Par ailleurs, les hôtels sont souvent, en raison du caractère anonyme et simple de la prise de réservation, des lieux de tromperies, de transactions louches, etc. Qu’a-t-on besoin de traiter dans l’anonymat pour préserver notre image sociale ? Ce peut-être quelque chose qui n’est pas nécessairement répréhensible par la loi mais qui nous paraît moralement peu avouable ou bien que nous ne voulons pas montrer par peur de paraître vulnérable, ou encore par honte, par gêne.

 

Partagez cet article sur vos réseaux !

Retour en haut