Passage à l’acte / à l’action

Passage à l’acte ou passage à l’action ? Vous avez peut-être déjà hésité entre les deux formulations…

Elles semblent très proches au niveau orthographique et elles évoquent toutes deux un mouvement, une dynamique… Toutefois, leur sens est bien différent.

Le passage à l’acte caractérise une action dont la motivation est névrotique. Elle est motivée par la satisfaction d’une frustration liée à une compulsion névrotique. Rappelez-vous ! Il s’agit de répéter de manière systématique, un comportement inadapté à une situation. Par exemple : vous avez une tendance irrépressible à manger du gâteau au chocolat, quelle que soit l’heure du jour ou de la nuit. Le fait de manger ce gâteau est considéré comme un passage à l’acte.

Le passage à l’action, quant à lui, caractérise une action dont la motivation est adaptée à la situation vécue. Par exemple : votre réveil sonne le matin, et malgré votre envie de rester au lit toute la journée (passage à l’acte si vous le faisiez systématiquement), vous repoussez votre couette douillette et sautez dans votre journée avec plus ou moins d’énergie, selon vos perspectives !

Bien sûr, tout passage à l’acte n’est pas nécessairement agréable, et un passage à l’action peut être très plaisant.

Partagez cet article sur vos réseaux !

Retour en haut