Symbole culturel

Un symbole culturel n’est ni un symbole personnel ni un symbole universel mais on le retrouve dans une culture donnée. Par exemple, les Egyptiens de l’Egypte antique considéraient le scarabée comme un symbole très important. Ils en ont fait de multiples représentations  (bijoux, amulettes, sceaux, petits objets commémoratifs). En effet, le scarabée symbolisait pour eux la course du soleil dans le ciel. Pourquoi ? Parce que l’espèce de scarabée à laquelle ils font référence est le bousier. Il fait rouler sa boule de bouse séchée jusqu’à son terrier. Selon Wikipedia, cela était associé par les « anciens Egyptiens à la course du soleil et, par extension, aux cycles cosmiques ».

Par culture, on entend ici les traits qui caractérisent  un pays ou une région (parties d’un pays ou parties du monde) incluant les références à des modes de vies, lois, systèmes de valeurs, traditions, croyances communes.

Par exemple, les léopards symbolisent sa région pour un Normand. Ils figurent sur le blason de la région. Tandis que pour un Kenyan, c’est un animal vivant dans sa région.

Tout comme le blanc au Japon est associé à la mort. Ainsi, les vêtements dont on revêt les morts sont blancs. Alors que cette couleur, en France, est associée au mariage.

Ainsi, on peut dire qu’un symbole culturel est un symbole personnel partagé par un groupe à culture commune.

Nous mettons à part les symboles religieux. En effet, certains d’entre eux sont universels car ils sont la représentation d’archétypes.

Partagez cet article sur vos réseaux !

Retour en haut